Vous êtes sur la page :
Découvrez les tendances Baby Boomers à suivre en 2018 (24/01/2018)

Explorez les 4 thématiques Baby Boomers à suivre en 2018

et les opportunités qu’elles représentent pour les entreprises :

 

 carte voeux 2018 600 400

 

Longévité : accompagner les Baby Boomers dans leur nouveau défi

 

Combatte l'âgisme et soutenir les Baby Boomers dans le Bien Vieillir au travail

 

Innover pour les Baby Boomers qui envisagent la retraite autrement

 

 - Apporter des réponses au nombre croissant de personnes fragiles

 

Toute l’équipe de Seniosphère Conseil en profite pour vous adresser
ses meilleurs vœux pour l’année 2018.

 

 losange separateur2

 

Longévité : accompagner les Baby Boomers dans leur nouveau défi

 

La longévité pour les Baby Boomers aujourd’hui c’est vivre 30 ans au-delà de 60 ans ! Or cette génération a tendance à sous-estimer le nombre d’années qui lui reste à vivre : d’après le Baromètre Seniosphère Conseil du Bien Vieillir, lorsqu’on leur pose la question délicate de l’âge jusqu’auquel ils pensent vivre* seuls 17% des Baby Boomers répondent au-delà de 90 ans alors que 47% fêteront leur 90e anniversaire, selon les projections de l’Insee**.

 

Si le vieillissement est souvent synonyme, dans l’imaginaire, de perte d’autonomie et de problèmes de santé, se projeter dans la longévité revêt une dimension plus large et soulève la question stimulante de savoir comment occuper ces années de vie en plus. Cette notion de longévité permet de changer son regard sur cette période de la vie trop souvent présentée sous un jour pessimiste. Y réfléchir signifie devoir réinventer les différentes phases de vie et placer des aspirations dans chacune d’elles. Le vieillissement est mort, vive la longévité !

 

Et ce n'est certainement pas un hasard si John Mackey, fondateur de Whole Foods et visionnaire, a publié en avril 2017 « The Whole foods diets, Lifesaving plan for health and longevity » pour répondre à cette attente.

 

Quelles opportunités pour les entreprises :

 

Travailler autour de la longévité c'est apporter des réponses à l'attente de Bien Vieillir dans la durée. Un Bien Vieillir social, physique et cognitif. Les entreprises peuvent trouver leur place dans le style de vie du Bien Vieillir qui repose sur une alimentation adaptée, une socialisation et la poursuite de l'activité. Elles peuvent aussi accompagner dans la prise de conscience des nouveaux enjeux d'une retraite longue

 

*en proposant des réponses à partir de 70 ans
**les dernières projections de population de l’Insee estimées pour les Baby Boomers qui auront atteint 70 ans.

 

losange separateur2

 

Combattre l’âgisme et soutenir les Baby Boomers dans le Bien Vieillir au travail

 

La dénonciation de l’âgisme, en français, ageism ou agism en anglais, a fait son apparition dans de nombreux médias ces derniers mois. Une occasion de pointer du doigt les discriminations liées à l’âge dans l’ensemble de la société et plus particulièrement dans le monde de l’entreprise.

 

Pour The Economist, l’âgisme est un des défis majeurs pour 2018, qu’il faut combatte pour arrêter de gaspiller le potentiel de ces travailleurs expérimentés. Selon l’auteur, les employeurs qui préfèrent ne pas embaucher de Seniors portent un jugement biaisé sur les travailleurs après 50 ans et oublient que ces derniers ont acquis de nombreuses connaissances. La richesse de leur expérience contrebalance largement les premiers signes du vieillissement.

 

Ce constat de la discrimination à l’emploi des travailleurs dans la cinquantaine est malheureusement répandu, mais on ne peut que se réjouir des réactions que cela suscite, au sein de toutes les générations. Ainsi, Hélène LY, chargée de recrutement, a fait part de son malaise sur LinkedIn après avoir été témoin de propos discriminatoires à l’encontre d’un candidat de 52 ans. Les plus de 18 000 commentaires et réactions prouvent que c’est un sujet sensible qu’il faut porter sur le devant de la scène pour mieux le combattre.

 

Quelles opportunités pour les entreprises :

 

Une opportunité en termes de RH, bien évidemment, mais pas seulement. En Europe, un des enjeux pour les 50+ va être de rester compétitif pour travailler plus longtemps jusqu’à 70 ans. Bien Vieillir dans le travail ce n’est pas la même chose que Bien Vieillir tout court. Il y a une notion de performance, de compétition par rapport aux plus jeunes générations, qui peuvent conduire à des dépenses importantes dans les domaines de l’apparence. Vêtement, cosmétique, chirurgie plastique, dépenses dentaires ou aides auditives deviennent clé pour ne pas faire vieux au travail.

 

 losange separateur2

 

Innover pour les Baby Boomers qui envisagent la retraite autrement

  

Que faire des années de vie supplémentaires ? Dans une perspective de 30 ans de retraite, de nombreux Baby Boomers brouillent les frontières du passage à la retraite. Fidèles à leurs valeurs, les Baby Boomers veulent continuer à vivre à fond après la retraite malgré une baisse de revenus. Ils poursuivent ou se lancent dans de nouvelles activités sources de sens, de socialisation et de revenus complémentaires sans abdiquer de la liberté gagnée à la retraite.  

 

Next Avenue cite le cas de plusieurs Baby Boomers qui, une fois la retraite, travaillent pour des entreprises comme Amazon ou UPS à la recherche de main-d’œuvre (notamment pendant les vacances ou avant les fêtes). Amazon, aux USA, embauche les Baby Boomers itinérants, qui vivent dans leur camping-car, symbole de liberté. Ces derniers sont venus, les semaines précédant Noël, travailler comme manœuvres sur les sites de distribution d’Amazon, qui leur paie les places de camping. Une façon de pouvoir financer leur mode de vie itinérant, comme le relate le Monde.

 

Pour garder une activité à la retraite, d’autres Baby Boomers se tournent vers la sharing economy, synonyme de revenus complémentaires, de socialisation mais aussi de liberté. Airbnb France a d’ailleurs édité un rapport spécial sur les hôtes 60+, qui sont de plus en plus nombreux à accueillir des voyageurs chez eux et sont les mieux notés. La France a de ce point de vue une place particulière en Europe, avec des Baby Boomers plus engagés dans l’économie collaborative. Notre observatoire des « Baby Boomers et l’Innovation » indique ainsi que 23% des 50-75 ans envisagent d’avoir recours au covoiturage en France (que ce soit en passager ou conducteur) contre moins de 6% au UK ou en Allemagne.

 

Quelles opportunités pour les entreprises :

 

Innover pour les nouveaux retraités, clients désireux de profiter et prêts à dépenser pour leur nouveau style de vie tout en préservant un maximum de liberté, mais aussi les considérer comme des salariés ponctuels ou des collaborateurs de la sharing economy.

 

 losange separateur2

 

Apporter des réponses au nombre croissant de personnes fragiles

 

Avec l’arrivée à 75 ans de la génération nombreuse du Baby Boom, on va assister à une augmentation marquée du nombre de personnes fragiles dans les 5 prochaines années. On parle de fragilité lorsque les conséquences du vieillissement commencent à se faire ressentir au quotidien : réduction des activités, peur de tomber, de se blesser…

 

Il existe de ce fait des attentes fortes en matière d’innovation ou de recherche médicale pour contrer cette fragilité, soit en repoussant son arrivée, soit en limitant ses conséquences. Par la taille de leur cohorte, les Baby Boomers continent ainsi d’influencer les innovations. Healio, une revue médicale et scientifique, souligne par exemple que les techniques d’opération de la cataracte utilisées aujourd’hui pour opérer les Baby Boomers ont été fortement développées et n’ont rien à voir avec les méthodes et outils utilisés pour les générations précédentes.

 

Les nouvelles technologies constituent également un domaine d’innovation très attendu pour compenser cette fragilité liée à l’âge. Citons l’exemple des assistants personnels, de type Google Home, qui s’intéressent de plus en plus au marché des personnes âgées, ou la chaîne de magasin Best Buy qui facilite l’installation des nouvelles technologies au domicile via une large offre mais aussi grâce à la « Geek Squad » formée à son installation.

 

Quelles opportunités pour les entreprises :

 

Suivre de près le vécu de la fragilité par les Baby Boomers, leurs attentes seront différentes, les solutions apportées par les entreprises devront l’être aussi.
Observer les innovations asiatiques qui pourraient révolutionner les solutions existantes pour la prise en charge de la fragilité.

 

 

Vous souhaitez suivre l'évolution de ces 4 tendances en 2018,

rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

 twitter logo site logo linkedin site

 

2018    2017    2016    2015    2014    2013    2012    2011    2010    2009    2008    2007    2006    0000    



* Champs obligatoires

Inscrivez-vous à notre newsletter





bloc_hp_footer