Vous êtes sur la page :
La place privilégiée des retraités dans la société française (01/09/2016)

Un interview très intéressant de Louis Chauvet, sociologue, dans les Matins de France Culture  de ce matin. Interrogé à propos de son livre, "Les Classes moyennes à la dérive", Louis Chauvet insiste sur le fait que les jeunes retraités de 2016 font partie d'une génération privilégiée, une situation inédite dans l'histoire, qui se caractérise par un niveau élevé des retraites en France et par un capital principalement immobilier qu'ils ont accumulé au cours de leur vie. « Ceux qui ont eu la présence d’esprit d’acquérir ne serait-ce qu’un petit logement dans les années 1980 ignorent les fortunes qui ont virtuellement convergé dans leur poche. […] Cela produit un revenu virtuel dont les gens ne sont pas conscients. […] Cet argent virtuel est une énorme sécurité pour ceux qui en bénéficient, et ceux qui en bénéficient sont massivement présents dans la classe d’âge de 60 à 80 ans. »

C'est une conviction forte que nous partageons chez Seniosphère Conseil et qui nous permet de mettre en avant l'opportunité exceptionnelle que représente la cible des jeunes seniors pour les dix prochaines années. Ne pas se saisir de cette opportunité pourrait se révéler une erreur stratégique pour les entreprises. Avec une situation financière sans égale, ces nouveaux retraités sont porteurs de besoins et d'attentes très différents des générations précédentes ce qui représente une création de valeur potentielle pour les entreprises. 

D'autres conviction que nous partageons et qui ont été ennoncées par Louis Chauvet:

"Les moyennes sont trompeuses, vous trouverez toujours des retraités avec des toutes petites retraites, mais les grandes masses telluriques, tectoniques, de la dynamique de la dérive des continents des générations sociales, ce sont les gens qui ont presque 70 ans aujourd’hui, qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu du changement social depuis les années 1960, et qui se trouvent systématiquement sur la face haute du développement. Les premiers nés du Baby-boom, ceux nés aux alentours de 1948, cinq ans avant, cinq ans après, ont été les grands gagnants des transformations sociales d’aujourd’hui."

« Si on cherche la France heureuse, la France qui gagne, il faut la chercher effectivement autour des jeunes retraités entre 65 et 75 ans »

Ecouter l'interview partie 1 partie 2

2017    2016    2015    2014    



* Champs obligatoires

Inscrivez-vous à notre newsletter





Seniosphère et Seniosimulation sont des marques déposées. Mentions légales
Seniosphère Conseil : 123, rue Saint Lazare 75008 Paris - France.